Le colocataire : ses obligations !

 

Le contrat de bail en colocation doit être rédigé aux noms de tous les colocataires sans exception.

A l’arrivée d’un nouveau colocataire au sein d’une colocation, le propriétaire des lieux doit être averti et un avenant au contrat de location est ainsi automatiquement mis en place.

Si votre nom n’est pas spécifié sur le contrat de colocation, c’est que vous vivez en sous-location et n’avez aucun droit au sein de votre logement (non recommandé).

Un bail de location est généralement établi pour une durée de trois ans. Jusqu’au terme du bail, les locataires restent tributaires des loyers, charges locatives, taxes ordures ménagères et réparations.

De nos jours, les propriétaires se prémunissent le plus souvent contre les impayés, en exigeant une clause de solidarité dans le contrat de bail de colocation. Les colocataires sont ainsi solidaires du paiement des loyers même après leur départ du logement.

Le colocataire doit prendre une assurance multirisque (incendie, inondation, dégâts matériels) pour le logement.

Il doit respecter un délai de préavis de trois lorsqu’il décide de quitter les lieux. Le délai est réduit à un mois, si la personne réside dans un logement meublé, est bénéficiaire du RSA ou doit rendre son appartement pour mutation professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *